• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une sortie avec Ophélie

Une sortie avec Ophélie - Jackie Brier

J’avais attendu avec impatience le dernier numéro de mon magazine préféré. J’avais découvert cette revue, connue internationalement, en regardant des articles sur Internet, c’était juste après m’être inscrite sur mon google adwords, et les photographies qui étaient présentes dans le magazine m’avaient impressionnée. Les portraits de personnes connues, les reportages sur des sujets d’actualité, tout était intéressant, bien fait, et j’attendais, à présent, chaque mois, sa parution. J’avais été enchantée de lire un entretien avec un homme politique que je ne voyais plus de la même façon. Un dossier sur un peintre, Van Gogh, avait retenu toute mon attention et je l’avais dévoré. Des pages amusantes, présentant des objets à la mode, étaient comme des chroniques et j’appréciais leur justesse. J’étais étonnée de la diversité des sujets abordés. J’avais recommandé cette lecture à mon amie Ophélie, qui aimait connaître les secrets des personnalités célèbres.

Elle avait été, tout autant que moi, charmée et nous parlions régulièrement des sujets que nous venions de découvrir dans la revue. Nous n’avions pas beaucoup d’occasions de nous voir. Elle habitait dans un quartier très éloigné du mien. Je la retrouvais, régulièrement, dans un petit restaurant. Les apéritifs qui étaient servis, à partir de dix-neuf heures, étaient composés de charcuterie, de fromage, de légumes marinés. Je m’étais inspirée de ces grandes ardoises sur lesquelles les serveurs plaçaient les tranches de jambon sec, les morceaux de fromages italiens ou suisses, les courgettes ou les poivrons marinés. Je voulais la voir, et je lui envoyais un message sur son téléphone.

Elle était libre, ce soir, et elle me proposa de me rejoindre dans notre lieu de rencontre habituel. Elle me précisa l’heure à laquelle elle devait arriver. J’étais presque parvenue chez moi, j’avais tout mon temps pour me préparer. Je me pris un bain avec des herbes aromatiques, je me rinçais soigneusement, et je mis un soin pour le corps que je fabrique à base de gardénia, de beurre de karité et d’eau florale de rose. J’ajoute un peu de mon parfum dans le mélange, et j’obtiens un baume corporel d’excellente qualité. Je me maquillais, et je passais une robe, mais elle ne convenait pas à cette fraîche soirée de mai. Un pantalon en toile denim, une chemise et une veste en velours étaient plus indiqués pour la saison. J’enfilais mes bottes en cuir et je me préparais à passer la porte de mon appartement quand j’entendis la sonnerie de mon téléphone qui me prévenait de l’arrivée d’un message.

 

The author:

author

Femme d’affaires de jour, je suis aussi une fanatique de Web et de rédaction de contenu le soir. Entre les 5 à 7 et les week-ends avec mon amoureux (j’adore les sorties), je ne peux m’empêcher de me rendre sur ce blogue et d’y écrire sur ce qui me passionne et m’interpelle. Mon sujet de prédilection, l’esthétisme. Je dois dire que si je n’étais pas cette femme d’affaires si occupée, je serais probablement en train d’étudier ce métier que je trouve très fascinant. Mais bon, il faut bien dormir parfois! Bienvenue à toi, c’est un véritable plaisir de savoir que tu me lis. À bientôt!